Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Panier Commander

Fabricants

Une fourche moto : Comment ça marche….
Une fourche moto est constituée de deux sous ensembles appelés bras de fourche.
Chacun d’est se compose d’un tube en acier chromé, le plongeur coulissant dans une partie moulée en aluminium : le fourreau.
Le plongeur est guidé dans la fourreau par des bagues en bronze.
L’amortissement hydraulique :
L’amortissement est réalisé par un volume d’huile poussé par l’enfoncement de la fourche au travers de perçages calibrés percés au fond du fourreau de fourche, volontairement trop petits pour laisser passer instantanément la quantité d’huile poussée par la fourche.
Un réglage du diamètre de ces trous peut être fait au moyen d’un petit disque métallique , lui aussi percé qui va recouvrir une partie plus ou moins importante des perçages en fonction de sa position . Ce disque appelé clapet et traversé par une aiguille qui remonte jusqu’au bouchon supérieur. Vous pouvez ainsi au moyen d’un tourne vis ou d’une molette, visser ou dévisser cette aiguille qui fera pivoter le clapet et modifiera le diamètre disponible pour le passage de l’huile.
Vous retrouverez tout cela dans le dossier Suspensions

L’huile de fourche :
L’huile de fourche a une composition spécifique, pour réduire au maximum l’usure des pièces durant le coulissement.
Sa fluidité est généralement comprise dans des indices entre 0 (La plus fluide) et 20.
Il peut arriver que la quantité d’huile préconisée soit différente entre le fourreau droit et le gauche.
Dépasser la quantité d’huile prescrite modifiera le fonctionnement de la fourche et dans certains cas l’empêchera de fonctionner correctement. Dans les cas extrêmes, les joints serviront de fusibles en se déchirant sous la pression excessive générée.
Vous pouvez en revanche durcir un peu votre fourche en utilisant une huile avec un indice plus important (5 au lieu de 0 par exemple)
Vous retrouverez tout cela dans le dossier huiles de fourches

La détente :
Une fois qu’elle a amorti un choc, votre fourche est comprimée et n’est plus totalement disponible pour amortir un nouveau choc. Il faut donc la détendre rapidement pour la rendre a nouveau disponible. C’est le rôle du ressort de fourche, (qui participe aussi un peu a l’amortissement) qui va repousser le fourreau.
La rapidité de la détente peut être augmentée par la présence d’air sous pression sur certaines fourches.
Attention toutefois, la pression dans une fourche est faible (généralement de 0.8 bar), pour un petit volume interne.

Les fourches inversées :
Ce type de fourche plus coûteux en fabrication, apporte un réel plus dans deux domaines :
- Une rigidité augmentée (Souvent en cas d’accident, ce n’est plus la fourche qui plie, mais la colonne de direction qui casse….)
- Un poids non suspendu moindre,  ce qui est un critère primordial pour la tenue de route et la vivacité de la direction.

Une moto tient la route grâce a l’accord entre la suspension avant et l’arrière.
Si l’un des deux ne fait pas son travail, il renverra les forces non absorbées sur l’autre, provoquant une oscillation (pompage ) qui sera gênant voir parfois dangereux.

Avertissement Décharge de responsabilité :
Ces observations sont le fruit de notre pratique de la moto sur de longues années et de notre expérience  Elles n’engagent donc aucunement notre site ou notre société en cas de préjudice causé sous quelque forme que ce soit.


Rechercher produit


Rechercher

Visitez Motocash.eu sur ShopMania